Qui est votre praticien de Shiatsu?

Les approches thérapeutiques non conventionnelles se démocratisent depuis quelques années et l’intérêt grandissant du public pour celles-ci interroge parfois sur les raisons de cet engouement.

André Cognard est Maitre d’Aikido et à travers son art, il nous propose dans son livre Le corps conscient une synthèse du travail sur le corps qu’il a approfondi à travers l’Aikido et l’Aikitaiso. Outre les techniques abordées, il fournit dans son ouvrages, des outils qui permettent une lecture élargie aux disciplines millénaires de la médecine chinoise, telles que l’acupuncture et le shiatsu . Sa vision nous éclaire sur le rapport soignant-soigné, sur la définition de soin holistique, et définit le cadre d’une relation thérapeutique efficace.

« Les thérapies énergétiques telles que l’acupuncture, l’osthéopathie agissent en régulant la circulation d’énergie dans le corps et se situent d’emblée dans le cadre psychosomatique qui permet de faire évoluer les stases [générant des dysfonctionnement, tant d’ordre postural que physiologique et psychologique]. En outre, leur éthique amène les thérapeutes à travailler sur eux mêmes, à faire une recherche personnelle, ce qui permet un rapport soignant-soigné plus équilibré (je ne veux pas dire que les pratiquants de thérapies plus classiques sont immatures mais que leurs thérapeutiques n’intégrant pas la notion de personnalité, elles ne favorisent pas leurs recherches personnelles et qu’ils ont de ce fait beaucoup de chance d’aboutir à un rapport de pouvoir dans le cadre de leur exercice professionnel).Même si certain discute encore de leur authenticité scientifique, il est indéniable qu’elles sont actives et obtiennent de bon résultats, pour peu que le thérapeute soit compétent, cela va de soi, et qu’il ait lui même une bonne conscience de son identité, cette bonne définition lui conférant ce pouvoir de différence nécessaire à l’évolution du patient. Le pouvoir sur l’autre a toujours pour objet de compenser le manque de pouvoir sur soi. Prendre le pouvoir sur soi, c’est le critère d’efficacité du psychothérapeute, de l’énergéticien, de l’acupuncteur et du maître d’arts Martiaux, la compétence technique ne pouvant suffire à chacun d’entre eux, même si elle est indispensable. »

André Cognard Le corps conscient, Renaitre par le geste P.87

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close